Les Parrains

Le Docteur Éric LEMONNIER                 

Éric Lemonnier (né en 1959) est un pédopsychiatre français d’orientation neuroscientifique, qui a principalement exercé au CHU de Brest.

Il a travaillé sur l’inclusion scolaire des enfants autistes et l’utilisation du bumétanide pour réduire les troubles dus à l’autisme.

Biographie

Interne des hôpitaux de Paris, il a occupé un poste de chef de clinique à Brest avant de prendre ses fonctions au CIERA Bretagne-Pays de Loire. En 2005 le CIERA est devenu le Centre Ressources Autisme de Bretagne après lagénéralisation du dispositif des centres de ressource en France. Il occupe cette position jusqu’en 2013, sous la direction du Pr Alain Lazartigues. Il s’investit tout particulièrement pour que les enfants autistes de Bretagne soient scolarisés. En février 2013, il est muté au pôle organe des sens à l’hôpital Morvan à sa demande, estimant que ses positions « dérangent » quelques-uns de ses collègues du CHU de Brest. Le collectif Autisme Bretagne, le député Gwendal Rouillard et la blogueuse Magali Pignard (l’Express) dénoncent cette mutation, qu’ils estiment être une « mise au placard » résultant de la pression de ses supérieurs du CHU de Brest, défavorables à la scolarisation des enfants autistes en milieu ordinaire et à ses recherches.

En 2014, il devient le directeur du Centre Expert Autisme et du Centre Ressources Autisme du Limousin, à Limoges. Le Centre Expert Autisme doit assurer le diagnostic précoce et une prise en charge intensive pendant deux ans des enfants de moins de 6 ans, en se basant sur la méthode de Denver (ESDM), et l’ensemble des approches psycho-éducatives.

Il est membre du conseil scientifique de l’APESAC (Association d’Aide aux Parents d’Enfants souffrant du Syndrome de l’Anti-Convulsivant), le valproate de sodium augmentant les risques d’autisme. Il est également membre du Conseil d’Administration de l’association bretonne Asperansa. Il est aussi membre du conseil scientifique de l’Association pour la recherche sur l’autisme et la prévention des inadaptations (ARAPI). Il réalise en 2011 un film documentaire, « La Vie Couleur Autisme », rassemblant les témoignages de 9 adultes autistes sur leur parcours.

Travaux publiés

En 2012, avec le neurologue marseillais Yehezkel Ben-Ari, il dirige et publie une étude pilote financée par le service de pédopsychiatrie du CHU de Brest sur les effets de la bumétanide chez 60 enfants autistes. L’essai, qualifié de prometteur, montre une amélioration chez les trois quarts des enfants.

(en) É. Lemonnier, C. Degrez, M. Phelep et R. Tyzio, « A randomised controlled trial of bumetanide in the treatment of autism in children », Translational Psychiatry, vol. 2, no 12,‎ 11 décembre 2012, e202 (PMID 23233021, PMCID 3565189, DOI 10.1038/tp.2012.124)

(en) Yehezkel Ben-Ari, Philippe Damier et Éric Lemonnier, « Failure of the Nemo Trial: Bumetanide Is a Promising Agent to Treat Many Brain Disorders but Not Newborn Seizures », Frontiers in Cellular Neuroscience,‎ 1er janvier 2016, p. 90 (PMID 27147965, PMCID 4830840, DOI 10.3389/fncel.2016.00090, lire en ligne [archive])

Il a publié des articles sur l’utilisation de la bumétanide dans un cas de schizophrénie, de syndrome de l’X fragile. Il a participé à une étude sur l’ocytocine.

Il a créé avec le Pr Ben-Ari la société Neurochlore, qui poursuit des études sur la création d’un traitement par bumétanide sous la forme d’un sirop.

Il a co-écrit Traiter l’autisme ? : au-delà des gènes et de la psychanalyse avec Yehezkel Ben-Ari et Nouchine Hadjikhani (2015), l’ouvrage Les troubles autistiques : Du repérage précoce à la prise en charge avec Alain Lazartigues, et rédigé un chapitre sur l’inclusion scolaire dans L’autisme de l’enfance a l’âge adulte (chapitre 22 ; p.158-166).

Prises de position et honneurs

Il s’oppose à l’approche psychanalytique de l’autisme, affirmant qu’elle « ne sert à rien » dans la prise en charge des enfants autistes.

En 2013, il est élu personnalité du pays de Brest de l’année par les lecteurs du quotidien Ouest-France.


 

Thierry DUSAUTOIR  

Né à Abidjan le 18 novembre 1981, Thierry Dusautoir est un joueur de rugby français. C’est après une longue pratique du judo qu’il découvre le rugby à l’âge de 16 ans. Après un court passage en pro D2 au CA Périgueux, il rejoint le haut niveau en signant à Bordeaux-Bègles en 2001. En 2003, il joue pour l’US Colomiers, où il commence à se faire remarquer. Une blessure l’empêche d’honorer sa première sélection en bleu. La saison suivante, le rugbyman change à nouveau de club pour signer au Biarritz Olympique.

Sous les couleurs de son nouveau club, Thierry Dusautoir remporte le championnat de France en 2005. Lors de sa seconde saison, il s’installe comme un titulaire indiscutable et remporte un second titre national consécutif. Cette victoire lui permet de porter pour la première fois le maillot de l’équipe de France lors d’une tournée d’été en juin 2006.

En 2006, Thierry Dusautoir signe au Stade toulousain. Malgré une saison plutôt moyenne, il est finalement retenu pour la Coupe du monde 2007. En quart de finale, il réalise une grosse prestation contre la Nouvelle-Zélande avec 29 plaquages. En 2008, il remporte un nouveau championnat de France avec le Stade toulousain. À la même période, il devient le capitaine de l’équipe de France et remporte le Grand Chelem du Tournoi des Six Nations en 2010. La même année, le rugbyman devient champion d’Europe en club. En 2011, il est désigné meilleur joueur de l’année par l’IRB (International Rugby Board), et devient le 21 juin 2014 le joueur français ayant joué le plus grand nombre de matchs comme capitaine. Il remporte avec le Stade toulousain un troisième titre national en 2012.

56 fois capitaine en 80 sélections chez les Bleus

A 35 ans, le joueur franco-ivoirien laisse derrière lui l’un des plus beaux palmarès du rugby français. Troisième ligne aile de Toulouse depuis 2006, il a remporté trois titres de champion de France (2008, 2011, 2012) et un de champion d’Europe (2010) avec les Rouge et Noir, ainsi que deux Boucliers de Brennus avec Biarritz (2005, 2006).

Capitaine le plus capé (56 en 80 sélections) de l’histoire du XV de France, avec lequel il a atteint la finale de la Coupe du Monde en 2011 perdue face aux All Blacks, il avait mis fin à sa carrière internationale fin 2015 après l’humiliante déroute des Bleus face à ces mêmes All Blacks (62-13) en quarts de finale de la Coupe du monde

 


L’unité de production de Lannemezan ARKEMA

Nichée au cœur de la région Midi-Pyrénées, l’usine Arkema de Lannemezan est spécialisée dans la production d’hydrate d’hydrazine et de ses dérivés à partir d’eau oxygénée.

Arkema Lannemezan soutient l’Association Autisme Pyrénées dans son action.

L’engagement d’Arkema a été très important dans la réussite du lancement de l’Association Autisme Pyrénées.