Courir pour Autisme Pyrénées

Jean-Christophe Aspect est l’instigateur de cette aventure humaine. Concerné par l’autisme, qui touche quelqu’un qui lui est très proche, il ne savait pas « trop quoi faire pour l’aider ». Un jour, lors d’un trail, il découvre les dossards solidaires : l’idée est là, « utiliser » la course pour parler d’autisme… et pourquoi pas aussi récolter un peu d’argent. Il a en plus un challenge cette année, le trail de la Réunion qu’il court avec quatre amis de Magnoac. Contact est donc pris avec nous, l’association Autisme Pyrénées. Jean-Christophe, qui ne se considère pas comme un trailer de haut niveau, s’entraîne tout au long de l’année, en saison trois à quatre fois par semaine pendant au moins une heure. Et lorsque ce n’est pas la course, cet infirmier pratique la randonnée, le vélo ou le ski de randonnée pour se préparer. Il espère bien que courir pour l’autisme « lui donne la force de finir le trail de la Réunion »
Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Grâce à la complicité du milieu du trail, qui sait ce que Solidarité veut dire, d’autres candidats se présentent pour porter les couleurs d’Autisme Pyrénées : ils sont d’abord 6, puis 8, et peut-être bientôt neuf. Ils ne seront pas tous à La réunion, mais bien au Grand Raid des Pyrénées, à Vielle Aure, du 22 au 25 Août.

Autisme Pyrénées Anne Billard

https://www.helloasso.com/…/autisme-pyrenees-aux-grands-rai…

Photo : Jean-Christophe Aspect : Pour lancer cette collaboration entre les coureurs et l’Association, trailers et membres d’Autisme Pyrénées s’étaient donnés Rendez-vous au Pic du Midi. Un beau moment d’échanges et de partage… et de transpiration commune.

Autisme Pyrénées partenaire des Estivades Poétiques à Tarascon

Autisme Pyrénées partenaire des Estivades Poétiques à Tarascon sur Ariège sera présente les 24 et 25 août 2019.

Exposition d’Hugo avec sortie du nouveau livre et présentation des autres ouvrages de la collection “La patte de l’autre”.
Lola Laupénie

https://www.estivadespoetiques.com/partenaires-associatifs

#TousConcernésTousMobilisés #Autisme #ChangeonsLaDonne#SociétéInclusive #LinclusionEn2019

La collection “La Patte de l’autre” by Autisme Pyrénées

La Collection “la Patte de l’autre” va bientôt s’enrichir de nouveaux livres…
En attendant, retrouvez cette belle édition d’artistes différents:
https://www.voxscriba.com/Commande-L-Oeil-d-orAne.html
https://www.voxscriba.com/Commande-Petites-Magies.html
https://www.voxscriba.com/COMMANDE-LA-PATTE-DE-JAP.html
Florence Cortès Lola Laupénie Anne Billard

https://www.voxscriba.com/CATALOGUE-Vox-Scriba-.html
https://www.voxscriba.com/CATALOGUE-Vox-Scriba-.html
https://www.voxscriba.com/CATALOGUE-Vox-Scriba-.html

#TousConcernésTousMobilisés #Autisme #ChangeonsLaDonne#SociétéInclusive #LinclusionEn2019

Leur réussite montre que l’autisme n’est pas un frein.

LaDepeche.fr Mis à jour le 19/07/2019 à 08:25
Lourdes. Éducation

Elisabeth et Michel, adhérents d’Autisme Pyrénées

Élisabeth et Michel ayant deux enfants autistes ont mené un véritable combat pour qu’Émeric, qui vient d’obtenir son bac avec mention, et Nicolas son certificat de formation générale aient pu être intégrés en milieu scolaire.
L’entrée dans le monde du handicap n’a pas toujours été facile pour ce couple lourdais, c’est le combat de toute une vie pour Elisabeth et Michel. Des parents engagés à se battre pour que leurs deux fils puissent suivre une scolarité dite normale. Un combat qui a permis récemment à Emeric, leur premier fils, d’obtenir son bac avec mention. Et à Nicolas, leur second, son certificat de formation générale. «En fin de maternelle, nous avons rencontré des difficultés au niveau de la scolarisation de nos deux enfants qui ont été reconnus autistes. Alors, j’ai quitté mon travail pour me consacrer davantage à leur parcours scolaire et n’ai cessé de me battre et parfois taper du poing sur la table», souligne la maman, Elisabeth. Avec courage et détermination, elle n’a jamais souhaité que ses enfants rejoignent l’hôpital psychiatrique comme certains. Donc, elle a tout fait pour qu’ils soient intégrés en milieu scolaire avec les autres enfants.

L’importance des AVS

Scolarité à Lapacca, Honoré-Auzon, puis à la cité scolaire du lycée Sarsan. «Je tiens à mettre à l’honneur les AVS, Auxiliaires de vie scolaire, très compétentes, qui se sont investies. Mes enfants ont suivi également des ateliers adaptés aux Lucioles, un centre médico-psychologique, et de plus, une prise en charge avec orthophoniste, psychologue, ergothérapeute.» Élisabeth a eu la chance de rencontrer une maman d’un enfant dysphasique qui l’a aidée dans toutes les démarches car parfois, ce fut un véritable labyrinthe sillonné de désespoir. «J’adhère à l’association Autisme Pyrénées à Lannemezan. On revient de loin, mais pour nous, c’est une belle reconnaissance de l’investissement accompli. Mais il reste encore du chemin à faire car notre but est que nos deux fils aient une complète autonomie dans leur vie scolaire mais aussi professionnelle.» Nicolas poursuit ses études au lycée Sarsan et Émeric est pris sur dossier à l’IUT de Tarbes en multimédia audiovisuel. Il a eu la joie d’être reçu à l’hôtel de ville de Lourdes par Josette Bourdeu, maire, et Madeleine Navarro, adjointe, un bel hommage rendu au monde du handicap et à l’égalité des droits et des chances.

Simone Beugin

https://www.ladepeche.fr/2019/07/19/leur-reussite-montre-que-lautisme-nest-pas-un-frein,8320580.php?fbclid=IwAR2fZrHLctziOfvNzNmB0sXtNL9jnXZReq_2tm6f1ueAORHleYNcZszv6GM

Petit bonjour de l’équipe AAP Elisabeth

Élisabeth et Michel, des parents investis pour la scolarisation et la réussite de leurs fils autistes. /Photo Simone Beugin.

Des voitures anciennes porteuses de rêves

LaDepeche.fr Publié le 13/07/2019 à 03:50 , mis à jour à 09:56
Culture et loisirs, Montréjeau

Dimanche 7 juillet, l’Amicale des Automobiles Anciennes du Mont Royal était à Saint-Bertrand de Comminges participant à une journée d’information sur l’autisme. Invités par «Autisme Pyrénées», basée à Lortet et «Les Belles Ô Ramier», club de voitures de prestige de Blagnac, les 3 A ont offert des balades à bord de voitures anciennes et ont ainsi participé au bonheur des enfants et des adolescents transportés. On notera la présence des amis de Sarp, les «Barou’deuches». Le président Bernard Bonzom et l’ensemble des équipages étaient très fiers d’avoir animé cette très belle journée conviviale de solidarité à laquelle a participé Marie Claire Uchan, maire de Saint-Bertrand. Les 3A donnent rendez-vous ce dimanche à Gratens pour la traditionnelle exposition à laquelle participent de nombreux autres clubs de la région.

LaDepeche.fr

https://www.ladepeche.fr/…/des-voitures-anciennes-porteuses…

La Vermorel de 1924 du président Bonzom a eu un très beau succès./ Photo DDM

La Balade de l’Autisme by Autisme Pyrénées

Petit retour en images sur la journée du Dimanche 7 juillet 2019 et le Jumbo Run organisé par Autisme Pyrénées et Les Belles Ô Ramier avec Les Maux de Théo et Les Etoiles des Pyrénées.
De belles balades en voitures de toutes les époques pour nos extraordinaires.
Merci de tout cœur à tous les participants et à tous les bénévoles pour cette superbe journée d’échanges, de convivialité et de bienveillance.

Carole.
#TousMobilisésTousConcernés #Autisme #ChangeonsLaDonne#SociétéInclusive #Linclusionen2019

“L’oeil d’OrAne”, un livre à découvrir absolument ! avec Autisme Pyrénées

“L’oeil d’OrAne”, un livre à découvrir absolument !
Edition Florence Cortès
Collection “La patte de l’Autre” dirigée par Lola Laupénie
Impression et confection de couverture Christophe Lahondès
Partenariat Autisme Pyrénées
Postface : Anne Billard
Cabinet VOX SCRIBA ” Du simple conseil à la rédaction “
Pour toute commande : https://www.voxscriba.com/Commande-L-Oeil-d-orAne.html

LADEPECHE.fr Publié le 10/07/2019 à 08:10
Culture et loisirs, Tarbes, Hautes-Pyrénées

Rencontre avec une artiste tarbaise

Orane est une jeune artiste tarbaise, admise au musée d’Art brut de Lausanne. Elle peint des tableaux, mais seulement. Elle customise des baskets, mais aussi des vêtements.

C’est une jeune femme épanouie, bien dans sa vie et son travail d’entrepreneur en espaces verts… et dans ses baskets. Des baskets que de nombreuses personnes lui envient, tant elles sont personnalisées. Car Orane est aussi une artiste reconnue, admise au musée d’Art brut de Lausanne. Elle a profité de son talent pour améliorer ses chaussures.

Pourtant, ce n’était pas gagné. Petite, elle aimait mieux la solitude et les animaux, n’avait pas de motricité fine (très drôle quand on regarde son travail maintenant) et préférait son monde au nôtre. De quoi avoir une orientation IME. À 16 ans, elle découvre le théâtre. Une découverte qui va aussi être une ouverture : à la parole, aux autres, à l’art aussi. Et à 21 ans, elle commence à dessiner. Des dessins déjà tout prêts dans sa tête, et qu’elle couche sur le papier. Le dessin débute toujours par les yeux, le reste suit. Et les détails, pour ne rien laisser de blanc dans la page, complètent l’œuvre. C’est l’actualité ou sa famille qui sont à l’origine de la création, avec très souvent le support d’une photo. La musique accompagne l’artiste dans son travail. Une musique qui l’inspire aussi. Mais Orane ne se contente pas du papier : elle a aussi dessiné sur un pantalon, des sacs et, bien sûr, ses tennis blanches. D’ailleurs, elle serait partante si on lui proposait de reproduire ses œuvres sur différents supports. Sa préférence irait aux tasses, aux sacs ou aux chaussures, plutôt des baskets. Mais elle étudiera toutes les propositions.

Pour réaliser chaque tableau, elle met son cœur «dedans», son temps aussi. C’est pourquoi elle y est très attachée et a du mal à vendre. Elle regrette de ne pas connaître les acheteurs qui ont acheté ses premières œuvres, parties à Turin, Paris et New York, de ne pas avoir pu échanger avec eux avant de leur offrir son travail. «Deux visages, à peine parti et déjà vendu», par exemple, elle n’a pas eu le temps de s’y faire. Du coup, elle ne vend plus. Alors pour partager quand même, elle a fait un livre : «L’Œil d’Orane», paru aux publications Vox Scriba, dans la collection «La patte de l’autre», où elle rejoint Julien Auclair et Astrid Sarie.

Retrouver Orane
Exposition cet été, à Arreau, à la librairie Le Vagabond immobile, jusqu’à fin août.

Elle participe également au Festival d’Aurillac avec le collectif Rue barrée, du 21 au 24 août. Son entreprise : Coquelicot, tél. 05.62.34.00.68.

Anne Billard

Orane bien dans ses baskets et dans sa vie, elle travaille actuellement à son compte en espaces verts./Photo Anne Billard

Autisme : des trailers au sommet de la solidarité

LaDepeche.fr Publié le 08/07/2019 à 03:50 , mis à jour à 08:52   

  SolidaritéHautes-PyrénéesCampan

Autisme Pyrénées était au pic du Midi, dimanche 30 juin dernier, pour lancer son partenariat avec huit trailers. En effet, huit coureurs ont choisi de porter les couleurs de l’association durant le Grand Raid des Pyrénées, le trail sans doute le plus renommé sur notre massif, et le mythique Raid de la Réunion.

Si, pour certains, cet engagement est lié à une proximité avec ce handicap (membre de la famille avec des troubles du spectre autistique), pour d’autres, il s’agit d’un acte solidaire et d’un combat qu’ils souhaitent mener, celui de l’intégration ou plutôt de l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le milieu ordinaire.

À combat difficile, lieu mythique. Le pic du Midi a ainsi été choisi pour symboliser le parcours, celui qui mène au sommet, cet objectif, ce Graal qu’une partie des coureurs et des membres de l’association ont atteint pour se retrouver ensemble à 2.877 m.

L’association Autisme Pyrénées tient à exprimer sa reconnaissance à Alexia AbadieJean-Christophe AspectPascal CatherJulien CourbetGus Mayo (Guillaume Maillé), Moreilhon Yves, Arnaud Raja et Sébastien Soulans, qui mouilleront leur maillot pour la cause de l’autisme, ainsi qu’au Pic du Midi, pour l’accueil réservé à l’association et à ses trailers.

Viktoria Telek

Des coureurs bigourdans se mobilisent aux côtés de l’association Autisme Pyrénées./Photo A. B.